Normes et politiques sanitaires

Animaux

Bâtiments et équipements

Personnel

BIOSÉCURITÉ / bâtiments et équipements

Afin de maintenir le niveau de santé du cheptel dans les centres de production, le CIPQ inc. a mis en place des systèmes de micro-filtration de l'air qui retiennent les particules sur lesquelles s'attachent les virus. Ces systèmes maintiennent l'intérieur des verrateries en pression positive, empêchant ainsi l'entrée d'air contaminé de l'extérieur. Une description plus détaillée de leur mode d'opération est publiée dans le volume 8, no.1 du Courrier du CIPQ accessible dans la section Bibliothèque. Ces systèmes sont en opération dans les centres de Saint-Lambert de Lauzon depuis janvier 2004 et les travaux pour munir les centres de Roxton Falls et Saint-Cuthbert de ces systèmes ont été complétés.

Des locaux d'introduction de verrats ont été aménagés dans les centres pour sécuriser cette opération. Ces salles étanches, attenantes aux verrateries, sont munies de douches et les verrats nouvellement introduits sont soignés par l'extérieur tant que leur statut SRRP négatif ne soit confirmé par un nouveau test PCR sur sérum. Ce n'est qu'après, que l'accès à la verraterie est permise et que les verrats sont mis en production.

Un deuxième niveau de sécurité touche les éléments qui doivent accéder aux bâtiments de production: le personnel et les fournitures. Le personnel, tant celui qui travaille avec les verrats que celui des laboratoires, doit se doucher et se vêtir avec les vêtements fournis qui sont lavés sur place avant d'accéder à leur lieu de travail. Les visites sont limitées et assujetties à des règles très strictes. Les fournitures provenant de l'extérieur sont préalablement désinfectées par fumigation au Virkon dans des salles spécialement aménagées à cet effet. Les aliments pour les verrats sont livrés le lundi par des camions lavés qui n'ont pas effectué d'autres livraisons depuis le début de la journée.

Un contrôle bactériologique interne et externe sur la semence, l'eau et les surfaces de travail est effectué pour valider les procédures de lavage et de désinfection.

Un troisième niveau de sécurité est constitué par la délimitation d'un périmètre, distant du centre de production, qui limite l'accès aux personnes autorisées seulement. Les livreurs n'ayant pas accès à ce périmètre, la production est acheminée, à la fin de chaque journée, par du personnel dédié dans des centres de distribution localisés hors du périmètre sécurisé.

La répartition de notre cheptel dans cinq (5) bâtiments séparés constitue une garantie additionnelle d'un approvisionnement sécuritaire. La localisation des centres a également fait l'objet d'une attention particulière puisque l'on ne retrouve aucun autre élevage de porcs dans un rayon de 2,5 kilomètres de chacun des sites.